Opéra de Lille - Les 27 et 28 mars à 20h

kagura

Vers les XIVe et XVe siècles, le mont d'Hayachine était vénéré au Japon par ses habitants, qu’ils considéraient comme une divinité. De ce culte est née une tradition de spectacle transmise de génération en génération, le Kagura d’Hayachine, qui depuis 2009 est inscrit sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité (Unesco). Beaucoup plus ancien que celui du Nô, le répertoire de Kagura se compose de danses rituelles. Issus d’une culture reconnue pour son raffinement, les registres chorégraphiques sont très diversifiés : danses de cérémonies, danses à caractère divin, danses de personnages féminins, danses de samouraïs, danse du lion. Les interprètes portent des masques et sont accompagnés par un tambour, des cymbales et une flûte.

Une production de la Maison des Cultures du Monde dans le cadre du 17ème Festival de l’Imaginaire, avec le soutien de la Japan Fondation.

Réservation en ligne